pictovue Espace pros des arts graphiques

Saviez-vous que plus de deux achats sur trois se décident sur le point de vente lui-même ? Communiquer sur un lieu de vente est ainsi d’un intérêt capital pour une marque ou une entreprise, car cela aide le consommateur à concrétiser son acte d’achat. Des études ont en effet ainsi démontré que plus de la moitié des achats se décident au dernier moment et ne sont pas nécessairement des actes réfléchis. D’où l’importance capitale de la publicité sur les lieux de vente, aussi appelée PLV. Qu’il s’agisse d’un salon, d’une boutique, d’une animation extérieure ou d’une implantation en grande surface, la PLV constitue toujours un lien fort entre le consommateur et la marque par le biais de la promotion de ses produits.

Il existe plusieurs types de PLV, qui se déclinent en fonction de besoins différents. Quels sont-ils exactement  ?

– Le présentoir de comptoir, aussi appelé chevalet de comptoir. Il s’agit de l’accessoire le plus courant de la PLV. On le retrouve très couramment sur les points de vente, et il se décline dans une grande variété de formats et de matériaux, même s’il est le plus souvent en carton (là aussi de différentes épaisseurs). Le présentoir de comptoir peut ainsi tout aussi bien servir à distribuer des flyers, des brochures publicitaires, des catalogues, voire mêmes des échantillons.

– La PLV suspendue au plafond ou sur un rail. Placée en hauteur, elle est ainsi visible de loin, ce qui est un avantage conséquent; ce type de PLV peut également être recto-verso, autre avantage indéniable en termes de communication. Les kakémonos ou oriflammes – qui sont en fait deux types de drapeaux – et qui peuvent en matières rigides ou souples,  sont ainsi deux exemples de PLV suspendue.

– Il existe aussi d’autres type de PLV, qui ont néanmoins l’inconvénient, par rapport aux deux précédents, de ne pas être mobile. On peut ainsi mentionner la PLV au sol, par le biais de stickers notamment, qui permet de diriger dans un salon le visiteur vers son stand. Ou de baliser un parcours. Citons également la vitrophanie, qui recouvre l’ensemble de la PLV sur des surfaces vitrées (fenêtres, vitrines ou autre) et qui peut être fixée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Enfin, ces dernières années ont vu l’essor de la technologie numérique dans les PLV : écrans tactile, vidéo projection, QR Code… on parle même désormais de PLV AO – PLV assisté par ordinateur, ou de PLV dynamique. Ce type de PLV permet ainsi une communication beaucoup plus ciblée, parfois presque au cas par cas. La PLV dynamique entraîne en revanche par rapport à des supports plus légers, telle que la PLV de comptoir, des coûts plus importants.

La publicité sur le lieu de vente est un des aspects primordiaux de la communication d’une marque car elle constitue en fait un contact direct entre le consommateur et le produit. Bien pensée, avec une stratégie d’implantation consciencieusement déterminée, elle est d’une efficacité redoutable. Songez-y !

À lire également